Nouveaux Bienheureux 

Les 17 Martyrs du Laos

Le Laos présente à la chrétienté ses « Témoins de la Foi au xxe siècle », 17 hommes morts martyrs entre 1954 et 1970 : un jeune prêtre laotien, 5 prêtres des Missions Étrangères de Paris, 6 Oblats de Marie Immaculée – un Italien et 5 Français –, et 5 laïcs laotiens. Béatifiés à Vientiane le 11 décembre 2016, ils sont fêtés en 2017 : à Notre-Dame de Paris le 5 février, à Trente (Italie) le 30 avril, et à Notre-Dame des Neiges, Belleville (Illinois, États-Unis) les 17-18 juin.

Comme jadis à Rome ou à Lyon, c’est du sang des martyrs que l’Église est née au Laos. 1-m-d-l-4En 2000, S. Jean-Paul II demandait aux chrétiens d’honorer les Témoins de la Foi au xxe siècle. Répondant à cet appel, le Laos a présenté au jugement de Rome 17 hommes, Laotiens et missionnaires européens. L’histoire de leur vie et de leur mort nous plonge dans les soubresauts de la grande Histoire qui, au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, vit basculer dans le communisme athée les nations de l’Asie de l’Est et du Sud-Est. Héroïquement, ces hommes sont restés à leur poste, fidèles jusqu’au bout à Jésus Christ, aux instructions romaines et au petit peuple de Dieu confié à leurs soins. Entre 1954 et 1970, ils ont été tués « en haine de la foi ».

Joseph Tiên, protomartyr, était prêtre depuis 4 ans. Mis en demeure de se marier pour devenir un ‘citoyen normal’, il a choisi sans hésiter : « J’obéis à la parole de Dieu, sur laquelle j’ai juré d’être fidèle. Je suis prêt à donner ma vie pour mes frères laotiens. » Thomas Khampheuane, qui avait tout juste 16 ans, était prêt lui aussi. Son maître d’école atteste : « Le P. Lucien Galan m’a demandé s’il y aurait des volontaires pour l’accompagner vers les catéchumènes, mais aucun des 30 élèves n’était disposé à y aller : le danger était une évidence. Alors Thomas s’est porté volontaire : il ne voulait pas laisser le Père aller seul vers le danger. » Quant au P. Jean Wauthier, au retour d’une tournée missionnaire vers un lointain village, il est mort debout, sac au dos, chapelet à la main, après avoir abrité ses jeunes compagnons…

Ces 17 hommes admirables, identifiés au Christ dans la vie et dans la mort, forment avec Lui l’assise sur laquelle est édifiée l’Église du Laos. Le 11 décembre 2016, cette jeune Église a fêté leur béatification – un événement totalement inédit pour le pays. La France les célèbre à son tour le dimanche 5 février 2017 à Notre-Dame de Paris, puisque 10 de ses fils ont versé leur sang avec les Laotiens, pour l’Évangile.

Père Roland Jacques, o.m.i.

Publicités