SEMAINE V – MERCREDI: Bienheureux Lucien Galan, m.e.p. (09.12.1921-12.05.1968)

galan-rfgdC’est la paix qui nous manque ici, toujours la guerre, la petite guerre, pas très meurtrière, mais drôlement gênante. Il faut tout le temps se tenir sur ses gardes, se munir de patience et de prudence. L’apostolat en souffre. Pourtant en cherchant on trouve des âmes de bonne volonté, qui cherchent la vérité ; mais on ne peut pas faire pour elles tout ce qu’on désirerait. Il ne faut pas trop se plaindre tout de même ; la situation pourrait être plus mauvaise. On peut encore “missionner” et même récolter, pas abondamment peut-être, mais assez pour croire qu’on ne travaille pas inutilement. Malgré tout on espère en des jours meilleurs. « Ne craignez pas, petit troupeau, j’ai vaincu le monde. »

Je suis toujours en zone dangereuse, environné de mines. La jungle peuplée de tigres et de serpents n’est pas dangereuse, mais quand les hommes s’avisent d’y jouer à la petite guerre ça devient dangereux et c’est toujours l’inoffensif qui est pris. Je suis limité dans mes randonnées apostoliques ou autres. J’irai passer la Noël en zone soi-disant libérée ; il va falloir franchir le rideau de mines.

 Lettres de Lucien Galan à un ami prêtre,
12 septembre 1961 et 16 décembre 1962

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s