SEMAINE V – JEUDI: Bienheureux Thomas Khampheuane, élève catéchiste (05.1952-12.05.1968)

khampheuane-fhjfhMon fils Thomas Khampheuane, né en mai 1952, a été tué dans une embuscade en même temps que le Père Lucien Galan, le 12 mai 1968. Une balle dans la tête : il est mort sur le champ. Avec un autre adolescent, il accompagnait le Père, qui devait annoncer la foi chrétienne et dire la messe dans un village de la montagne. La guérilla avait interdit de circuler et ne voulait pas de prêtre ; ils détestaient les prêtres et la foi chrétienne.

Ce fut un choc terrible pour ma famille. Ma femme est morte de chagrin. J’étais troublé moi aussi, et je n’ai plus pu enseigner le catéchisme. L’évêque est venu nous voir ; il offrait une somme pour compenser un peu notre perte. Les mots nous manquaient, mais nous avons dit non, car il était évident pour nous que notre fils était mort pour Jésus.

Malgré notre chagrin, ma femme, ma fille et moi étions tous d’accord sur un point, sur le sens de la mort de Thomas : il avait donné sa vie pour le Christ. Les gens nous disaient : votre fils a de la chance, il est mort avec le prêtre et ira certainement avec lui au Ciel. C’est aussi ce que nous croyons. Si un jour l’Église le désigne comme martyr et saint, ma famille sera très heureuse.

 Témoignage du père de Thomas Khampheuane,
mort martyr à 16 ans

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s