SEMAINE IV – JEUDI: Bienheureux Jean Wauthier, o.m.i. (22.03.1926-16.12.1967)

wauthier-omi-subra-bannammon-1953La guerre bat son plein, mais ici on va, on vient – parfois une rencontre impressionnante. Seul, au détour d’une piste je tombe sur une douzaine de types armés, qui aussitôt me mettent en joue. Un rapide acte de contrition. Mon plus beau sourire sur les lèvres, le cœur qui bat un peu, je m’avance vers eux, leur parle en phou-teng : pas un mot. En lao, seuls deux me répondent. Je leur dis que je visite tout le monde pour les soigner, leur dire qu’il y a le Bon Dieu, etc. Silence… Puis je leur souhaite bon voyage et sans demander la permission je continue ma route. Il m’a fallu un peu de volonté pour ne pas me retourner, l’oreille tendue vers ce claquement de mitraillette que je connais bien. Ça se passe si vite, dans un coin de forêt où personne n’ira voir…

Vous voyez que la Sainte Vierge m’a protégé. Aussi, pourquoi avoir peur ? Nous ne sommes rien par nous-mêmes, mais nous sommes des Christ ambulants, on le sent presque physiquement dans ce pays où tout le monde vit sous la crainte des génies et nous sommes l’amour, où tous vivent dans les seuls besoins du corps et nous sommes d’abord une âme qui doit briller, où la virginité est inconnue ou méprisée et nous vivons sans femmes.

 Lettre de Jean Wauthier aux Oblats de Solignac, 24 mars 1954

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s