SEMAINE III – MARDI: Bienheureux Noël Tenaud, m.e.p. (11.11.1904‐27.04.1961)

tenaud-mep-new-gifDe même que Jésus s’est livré pour nous jusqu’à la mort et à la mort ignominieuse de la croix, ainsi le missionnaire recevant de Dieu la Mission d’être son successeur sur la terre doit être prêt à tous les sacrifices. La vocation aux Missions Étrangères, en effet, c’est la vocation à un sacrifice total, à une donation totale de soi‐même à Dieu dans le détail de la vie quotidienne jusqu’à la mort…

Sa mentalité, il lui faut de même la modifier, jusqu’en ses profondeurs. Le missionnaire comme Jésus Christ doit s’assimiler à ceux qu’il doit sauver… Et il devra, arrivé à l’âge d’homme, se refaire une vie, reprendre par la base son éducation, reconstruire tout l’édifice de ses connaissances.

Bien d’autres souffrances, bien d’autres sacrifices l’attendent encore là‐bas, mais que lui importe, son dévouement pour Dieu doit aller jusqu’à la mort…

L’ouvrier évangélique doit travailler à la sueur de son front, et acheter au prix de sa souffrance le fruit qui récompensera son action, c’est à dire les âmes…

Noël Tenaud, sermon d’adieu à sa paroisse,
16 août 1931

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s