SEMAINE III – LUNDI: Bienheureux Michel Coquelet, o.m.i. (18.08.1931-20.04.1961)

coquelet-omi-editedOn ne peut vous cacher que les choses vont très mal pour le Laos. En ce qui me concerne personnellement, je me trouvais tranquillement dans mon village, ici, ne me doutant de rien, car je ne m’étais pas rendu à Xieng Khouang depuis plus d’un mois.

Je me préparais d’ailleurs à y monter, quand nous avons vu arriver chez nous des soldats, des femmes, des enfants qui fuyaient la Plaine des Jarres et Xieng Khouang. À bout de souffle, ils se sont d’ailleurs arrêtés ici pour se regrouper. On a aménagé dans une rizière un terrain où peut se poser un petit avion pour évacuer femmes et enfants vers le sud. Voilà, c’est ainsi que depuis quatre jours le village est transformé en camp militaire.

J’ignore positivement ce qui se passe dans l’ensemble du pays, mais vous voyez que pour moi, ça ne va pas trop mal. Le moral en tout cas est excellent : le mien et même celui des gens. Les premières émotions passées, on se remet à ses petites occupations. Même les fuyards ne donnent pas l’impression de se faire beaucoup de bile. On attend la suite… Drôle de pays tout de même. Alors, de votre côté, ne vous en faites pas non plus : l’avenir est entre les mains du Bon Dieu.

Dernière lettre de Michel Coquelet à sa famille,
6 janvier 1961

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s